top of page

Construit avant 1975 ? Votre Logement est peut-être une Passoire Énergétique : Explorez les Solutions !


Immeubles parisiens anciens avec DPE potentiellement insuffisants
Les batiments construits avant 1975 offrent souvent une performance énergétique insuffisante

L'efficacité énergétique dans l'immobilier, mise en lumière par le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), est désormais au cœur des préoccupations. Ce diagnostic, évaluant la consommation énergétique, souligne l'urgence d'adresser le problème des "passoires énergétiques", ces logements énergivores classés F ou G.


Quelles logements offrent les moins bonnes performances ou sont classifiés passoires énergétiques ?

Les constructions les plus impactées sont les maisons individuelles et les appartements construits avant 1975, qui n'ont pas bénéficié de rénovations énergétiques. Leurs principaux défauts incluent une isolation thermique insuffisante, des systèmes de chauffage obsolètes, des fenêtres à simple vitrage, et souvent l'absence de VMC, entraînant une consommation énergétique excessive et des coûts accrus pour les occupants.




Le DPE : Vecteur de la Transition Énergétique

Le DPE évalue la consommation d'énergie des logements, devenant un critère obligatoire à la vente ou location. Attribuant une étiquette énergie de A à G, il oriente vers les travaux de rénovation pertinents et aide à sélectionner les aides financières adaptées.


Conséquences d’un DPE Défavorable

Les passoires énergétiques représentent un double enjeu : environnemental et économique, affectant le confort des occupants et diminuant la valeur des biens. 


Les logements mal classés subissent une décote significative. 

  • Selon une étude de l'ADEME, un logement classé F se vend en moyenne 12% moins cher qu'un logement classé C.

  • Pour un logement classé G, la décote peut atteindre 20%.

  • L'impact du DPE sur le prix est plus important pour les maisons individuelles que pour les appartements.


De plus, la législation restreint progressivement la location de ces logements :  depuis 2023, la location de logements classés G est interdite, et cette restriction s'étendra aux classes F et E dans les années à venir. 

Bonne nouvelle pour les propriétaire de petits logements : Le gouvernement prévoit d'ajuster le DPE pour ses petits logements afin de corriger les évaluations parfois pénalisantes dues à leur surface réduite.


Solutions à l'Horizon

La rénovation énergétique s'impose comme la réponse adaptée, combinant isolation améliorée, systèmes de chauffage plus verts, et fenêtres performantes. Il est crucial d'effectuer un diagnostic précis avant tout investissement, pour élaborer un plan d'action efficace.


il est aussi essentiel d’intégrer la réflexion sur la performance énergétique à tous les travaux de transformation de la maison (ravalement, changement de mode de chauffage, gros travaux intérieurs)



Accompagnement et Aides

Des aides techniques et financières sont disponibles pour soutenir les rénovations énergétiques, incluant des conseils par des experts, des subventions, et des prêts avantageux. Des dispositifs comme MaPrimeRénov' ou l'éco-PTZ facilitent la réalisation des travaux.

En conclusion, lutter contre les passoires énergétiques est vital pour la transition énergétique. Pour les propriétaires, c'est l'occasion d'augmenter la valeur et l'attractivité de leur bien, tandis que les locataires bénéficient d'un meilleur confort et de factures allégées. La transition vers un immobilier plus durable est un enjeu majeur pour tous.

Voici les principales aides:

  • MaPrimeRénov': Cette aide est versée par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) aux propriétaires occupants et aux bailleurs. Le montant de l'aide dépend des revenus du ménage et des travaux réalisés.

  • MaPrimeRénov' Sérénité: Cette aide est destinée aux propriétaires occupants aux revenus modestes qui réalisent un bouquet de travaux permettant de sortir leur logement de la passoire énergétique (étiquette F ou G). Le montant de l'aide peut atteindre 30 000 €.

  • L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ): Ce prêt est proposé par les banques et permet de financer des travaux de rénovation énergétique sans payer d'intérêts. Le montant du prêt peut atteindre 50 000 €.

  • Les aides des collectivités locales: De nombreuses collectivités locales proposent des aides pour la rénovation énergétique. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre région pour connaître les aides disponibles.

  • Les aides des fournisseurs d'énergie: Les fournisseurs d'énergie sont obligés de proposer des aides à la rénovation énergétique dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE). Ces aides peuvent prendre la forme de primes, de subventions ou de prêts à taux zéro.

Pour en savoir plus:



En conclusion, lutter contre les passoires énergétiques est vital pour la transition énergétique. 

Pour les propriétaires, c'est l'occasion d'augmenter la valeur et l'attractivité de leur bien, tandis que les locataires bénéficient d'un meilleur confort et de factures allégées. La transition vers un immobilier plus durable est un enjeu environnemental et économique majeur pour tous.



🌴 Vous avez un Projet de Vente ou de Rénovation d’un Bien Ancien : parlons-en !

Au Palmier dans la Cour, Nous rénovons et vendons ces biens depuis plus de 12 ans avec une vraie réflexion par accompagner nos clients à developper la meilleure stratégie de valorisation et de revente.

Suivez l'actualité de nos rénovations sur Instagram, linkedin et notre blog


*Sources

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page